Le Prix

Les Critères

Le Prix encourage les initiatives de consolidation de la paix innovantes des gouvernements locaux, il est exempt de toute politique partisane et ne vise pas à promouvoir la cause d'un parti politique ou d'une opinion politique. L'initiative primée devra rendre visible la manière dont le gouvernement local a empêché les conflits, favorisé le dialogue ou garanti un développement inclusif durable dans une situation de (d'après-)conflit.  

Bénéficiaires et projets admissibles

Le Prix est ouvert pour l'attribution aux gouvernements locaux qui soit (a) travaillent eux-mêmes pour la paix et la résolution des conflits dans leur propre région, ou (b) fournissent une assistance positive à des gouvernements locaux dans les zones de conflit (qui comprennent les situations de préconflit et d'après-conflit, voir ci-dessous). 

Le Prix pour la paix sera remis au gouvernement local (comme personne morale) - pas à des individus - dont les initiatives ou activités méritent une telle reconnaissance. 

Il peut y avoir des cas où les gouvernements locaux travaillent ensemble sur une initiative de paix et, dans de tels cas, le prix pourrait être décerné conjointement. Par exemple, cela peut inclure la coopération entre un gouvernement local frappé par un conflit et sa ville partenaire externe.

Le Prix pour la paix est ouvert à tout gouvernement infranational qui relève de la propre interprétation par CGLU du terme «gouvernement local». D'une manière générale, cela signifie que le gouvernement local est un gouvernement infranational, défini comme tel par la Constitution ou la législation de son propre pays.

Toute activité/initiative nominée doit avoir eu lieu dans les 3 années précédant la nomination. 

Les gouvernements locaux peuvent avoir pris part à un programme de partenariat ou un ensemble d'activités par rapport à une situation de conflit, qui remonte à beaucoup plus longtemps que 3 ans. Cela n'affecterait pas leur admissibilité au Prix pour la Paix, à condition que les activités pour lesquelles le gouvernement est maintenant nominé portent sur les 3 dernières années.

Les initiatives à prendre en considération pour l'attribution du Prix pour la paix doivent être libres de toute partisanerie politique, à savoir qu'elles ne doivent en aucun cas promouvoir directement la cause d'un parti politique spécifique ou d'une opinion politique.

Champ d'application du Prix pour la Paix

Le champ d'application général du Prix concerne les activités et les initiatives favorisant la prévention des conflits, la consolidation de la paix, la reconstruction d'après-conflit et la réconciliation. Le prix se concentrera sur les activités où:

  1. Il y a un conflit armé dans ou à proximité de la zone de l'initiative, qu'il soit ou non officiellement reconnu comme une situation de guerre, qui:
    • est plus sévère que le désordre civil à court terme ou l'état d'insécurité dû (par exemple) à la criminalité, et
    • implique l'actualité ou la menace de perte importante de vies ou de destruction de la propriété (publique ou privée), et/ou le ciblage hostile délibéré de lieux ou d'éléments du patrimoine culturel ou religieux, et/our
    • conduit à (ou peut conduire à) des mouvements de population importants ou des perturbations en conséquence;
  2. Il y a un danger imminent et réel d'une situation de conflit armé qui surgit, comme définie ci-dessus; ou
  3. Un conflit armé a eu lieu dans un passé récent où il y a un besoin de reconstruction d'après-conflit et/ou d'étapes vers la réconciliation pratique entre les peuples touchés.

Sélection du Prix

Les critères suivants s'appliquent à la nomination et la sélection des lauréats potentiels: 

  1. L'impact et l'efficacité de l'initiative en faveur de la paix - comment elle a aidé à prévenir les conflits dans la localité. Par exemple, comment elle a aidé à minimiser l'impact d'un conflit actuel, comment elle a aidé à parvenir à une réconciliation pratique efficace entre les peuples divisés, ou dans quelle mesure elle a contribué à la reconstruction d'après-conflit (physique, économique, social, etc.) - 10 points.
  2. Le degré de difficulté, de complexité ou de danger de la situation vécue sur le terrain par ceux qui participent à l'initiative, eu égard à la nature et aux conséquences du conflit (ou de l'environnement d'après-conflit), ou le degré de gravité du risque dans une situation de préconflit - 10 points.
  3. La large reproductibilité ou le potentiel d'apprentissage de l'initiative pour d'autres gouvernements locaux dans d'autres situations de conflit (y compris le préconflit et l'après-conflit comme pertinent) - 10 points.
  4. Le degré d'innovation ou de créativité montré dans la planification et la mise en œuvre de l'initiative - 5 points.
  5. La durabilité pour l'avenir de l'initiative - ceci est différent de l'impact dans l'évaluation du potentiel à long terme plutôt que de l'impact plus immédiat - 5 points.
  6. L'engagement organisationnel du gouvernement local nominé dans son travail pour la paix - 5 points.
  7. La contribution de l'initiative à une éthique de, et des mesures pratiques pour, la sécurité humaine, ainsi que la promotion des valeurs de la démocratie, des droits de l'homme et de la paix - 10 points

Au total, les critères ci-dessus prévoient un score maximum de 55 points pour les projets nominés.